Vous êtes ici : Accueil > Événements > Jeune public > Dans le ventre du loup

Jeune public

Dans le ventre du loup0

Ce spectacle chanté, dansé et raconté par la compagnie Didascalie, sur une chorégraphie de Marion Lévy, est une libre adaptation de la célèbre histoire des trois petits cochons.

vendredi 27 avril 2012
À partir de 20H30
Durée : 52 mn
Ploërmel (56) - Chapelle Bleue

10€ / 7€ / 4€

Danse/Théâtre/Création - à partir de 6 ans - Cochon qui s’en dédit ! Ce spectacle est une libre adaptation de la célèbre histoire des 3 petits cochons.

Renseignements :

Séances scolaires le 26/04 à 14h30 et le 27/04 à 14h30

C’est magique, poétique, accessible aux plus jeunes mais en même temps, les adultes apprécieront aussi car il s’agit d’un spectacle à plusieurs niveaux de lecture et d’intérêt, à la fois visuel et symbolique, léger et philosophique. Il porte un message tout à fait
d’actualité, puisque l’insécurité des petits cochons peut illustrer le climat de peur qui règne dans notre société et pousse certains à s’enfermer, à verrouiller leurs portes, blinder leurs huisseries et leurs cœurs au lieu de s’ouvrir à l’autre, à la générosité, à
l’hospitalité.

Marion Lévy est une chorégraphe à part, qui a toujours utilisé le théâtre, le jeu de l’acteur, mêlé à la danse. Elle aime mélanger les genres et les arts. C’est sa première œuvre pour jeune public et sans doute le fait qu’elle soit jeune maman n’y est-il pas étranger. Elle y a donc mis beaucoup de cœur… et cela se ressent.

Elle a choisi trois femmes pour interpréter « Dans le ventre du loup ». Trois femmes qui, sur scène, traduisent physiquement les sentiments des petits cochons, les nôtres : la peur, la fraternité, le plaisir…

Les acteurs et le narrateur interpellent le public, le questionnent, afin de le faire participer au spectacle avec humour et profondeur.

Et ceux qui ont lu le remarquable et passionnant ouvrage de Bruno Bettelheim, intitulé : « Psychanalyse des contes de fées », savent que de la profondeur, il n’en manque pas dans ces histoires écrites il y a bien longtemps.

21 août 2017

écrire un commentaire

Poster un commentaire

Vous devez vous inscrire sur ce site avant de poster un commentaire.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom