Vous êtes ici : Accueil > Découvrir > Tourisme & Découverte > Boutavent, la forteresse oubliée

Tourisme & Découverte

Boutavent, la forteresse oubliée0

1376, les seigneurs de Montfort retournent s’installer dans leur nouvelle forteresse de Montfort. Ils quittent le château de Boutavent, fièrement dressé sur son éperon rocheux face à la forêt de Brocéliande, et qui fût leur « refuge » pendant près de 200 ans. Boutavent, abandonné, s’évanouit alors peu à peu de la mémoire des hommes... Six siècles plus tard, Montfort Communauté veut réhabiliter ce site médiéval majeur du Pays de Brocéliande.

Boutavent, la forteresse oubliée
publié le

Mots-clés :

Renseignements :

Le belvédère de Boutavent

Quand en 2002, la commune d’Iffendic (35), avec l’aide de la DRAC Bretagne acquiert les presques deux hectares du site de Boutavent, il fallait avoir beaucoup d’imagination (ou être un spécialiste) pour y voir une forteresse médiévale. Certe, il y avait bien quelques murs enfouis sous une végétation dense, qui contrastait avec le paysage de landes alentours. Sans nul doute, la beauté de cet espace naturel dominant un petit vallon encaissé avec son étang, et ce panorama sur la forêt de Brocéliande, méritait déjà le détour...

En 2003, la Communauté de Communes du Pays de Montfort commence la mise en valeur du domaine et son entretien (espaces aménagés, panneaux d’interprétation,...). Depuis l’ouverture au public en septembre 2005, pas moins de cinq campagnes de travaux de restauration ont été menées sous le contrôle du Service Régional d’Archéologie. Considéré comme une réserve archéologique par le Ministère de la Culture, le domaine de Boutavent révèle peu à peu sa richesse aussi bien environnementale (conservatoire des paysages anciens) qu’archéologique (de nouveaux vestiges apparaissent à chaque campagne de restauration).

En cet automne 2009, la plus grosse campagne de travaux jamais entreprise sur Boutavent est programmée : ce ne sont pas moins de 15 mètres de l’ancien rempart sud qui sont mis au jour, restaurés et mis en valeur, révélant à coup sûr des surprises !... Les maçons travaillant sur le site ont en effet découvert une nouvelle meurtrière, deux autres départs de murs, des traces de toiture,…

Pour compléter ces travaux, de nouveaux aménagements vont être installés avant la fin de l’année : une signalétique de randonnée pour relier Boutavent au chemin de grande randonnée (GR® 37) et une signalétique routière pour mieux orienter les visiteurs du site.

Boutavent avec son château médiéval, conserve aujourd’hui son mystère sous des centaines de de milliers de mètres cubes de pierres et d’éboulis. Les travaux de restauration apportent sans cesse de nouveaux éléments de connaissance pour mieux comprendre la physionomie du lieu (emplacement du donjon, des remparts, des douves). De nombreuses questions se posent toujours, notamment sur l’histoire de cette forteresse médiévale. Pourquoi a-t-elle été détruite ? Sa construction a-t-elle été achevée ? Seules des fouilles approfondies pourraient donner quelques réponses... Pour l’instant, on se contente de préserver et mettre au jour des vestiges, et c’est déjà beaucoup !

Quand on quitte Boutavent, on sait déjà qu’on va revenir, tant ce lieu est étonnant et en perpétuelle évolution. A croire que cette vieille forteresse médiévale ne veuille plus qu’on l’oublie...

 Renseignements :
Office de Tourisme du Pays de Montfort
Tél. 02 99 09 06 50
Site web : www.paysdemontfort.com
Envoyer un message...

 Lire aussi l’article sur Boutavent sur le site de l’OT de Montfort...

Voir en ligne : Office de Tourisme du Pays de Montfort en Brocéliande

Photo(s)

Rempart du belvédère avant et après restauration (2006-2007) Rempart Sud en cours de restauration - Boutavent 2009 Rempart Sud - Boutavent 2009 Mise au jour de 15 mètres du rempart sud - Boutavent 2009 Mise au jour d'une meurtrière - Boutavent 2009 La cour et le belvédère - Boutavent 2009 Le belvédère - Boutavent 2009 L'étang de Boutavent en contrebas

écrire un commentaire

Poster un commentaire

Vous devez vous inscrire sur ce site avant de poster un commentaire.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom